La cuisine selon vos envies

Château Cordeillan Bages, royal à tout point de vue.

Août 2013,

Nous traversons de jolis petits villages au milieu des vignes et nous atterrissons dans une sublime demeure Relais & Châteaux à Pauillac, le château Cordeillan Bages. Ce nom vous rappelle peut être Thierry Marx, en effet c’est l’ancien chef de ce restaurant qui est également un hôtel. Cela vous fait peut être penser au grand Pauillac, le Lynch Bages, c’est bien normal le lieu appartient à M. Cazes propriétaire du vignoble et de ce lieu. Maintenant que vous savez tout, passons aux choses sérieuses, au restaurant 2 étoiles Michelin de ce bel hôtel. Le restaurant a une superbe vue sur les vignes et il est décoré de façon épurée et moderne. Le service est au rendez-vous, il y a une armée prête à répondre à tous nos besoins, toutes nos questions. Nous prenons le menu dégustation. Je passe les amuse-bouches qui étaient excellent pour vous décrire cette entrée somptueuse qui est restée gravée dans ma mémoire. C’est une crème de chou-fleur qui cache une huître avec quelques sommités de chou-fleur crus et du caviar d’aquitaine, le tout est accompagné d’un gâteau de volaille et de caviar. L’huître est moelleuse, la crème très gouteuse et très onctueuse, une feuille d’huître végétale donne de la fraicheur, les sommités de chou-fleur du croquant et ce gâteau à la volaille est tout simplement incroyable, moelleux et juste trop bon. Génial !

IMG_6779Nous passons ensuite au foie gras poêlé en croute de sésame, une belle croûte fine mais homogène et croustillante, accompagné de trois billes de melon au Porto et d’un sorbet au melon. Le foie gras est très beau et l’accompagnement est bon, ce n’est pas un plat pour lequel j’ai eu un coup de cœur mais c’était une entrée agréable.

IMG_6781Nous continuons avec un homard breton dans un capuccino de corail accompagné d’un risotto de petits légumes. La texture mousseuse du capuccino alliée au croquant des petits légumes, c’est parfait pour accompagner un très beau et très savoureux homard.

IMG_6786bisLe plat est un pigeon avec une cuisse de pigeon en laitue confite avec une terrine de mousserons (une variété de champignon) et rhubarbe et une réduction de betterave. La cuisson délicate du pigeon est parfaite, la betterave relève le plat et la petite terrine l’adoucit, c’est bien fait, avec beaucoup de finesse, c’est un plat très réussi.

IMG_6790bisNous dégustons ensuite différents fromages d’un grand fromager MOF (Meilleur Ouvrier de France) dont je ne me rappelle plus le nom… les petits accompagnements, confiture de piquillos, abricots confits, pignons, noix, pistaches agrémentent à merveille ces beaux produits.

IMG_6794Le repas s’achève avec une tarte au citron meringuée déstructurée et son sorbet pomelos. L’image parle d’elle-même, ce dessert est aussi bon que beau.

IMG_6798bisEt quand nous pensions avoir terminé, un grand et beau chariot de friandises arrive : guimauves, pâtes de fruits et chocolats. Les guimauves sont sublimes et nous repartirons avec une petite boite de chocolats que nous apprécierons tout autant dès le lendemain. La carte des vins est à la hauteur du lieu, évidement il y a une offre de Pauillac et particulièrement de Lynch Bages infinie mais les autres régions ne sont pas non plus en reste. Pour satisfaire notre petit budget, nous choisirons un très élégant St joseph blanc de M. Curtat. Nous nous demandions quelle était la différence entre un restaurant une et deux étoiles Michelin et nous avons compris. Les produits cuisinés sont tous extrêmement nobles, les cuissons, sauces et accompagnements sont précis et fins, il n’y a pas d’à peu près, le cadre et la décoration sont très soignés, le personnel est très nombreux et incroyablement attentif. C’est une multitude de détails qui rend le moment deux étoiles…

Au Château Cordeillan Bages nous avons été traités comme des rois et nous y avons dégusté un menu délicieux dans un cadre enchanteur.

 

Château Cordeillan Bages, Route des chateaux, 33250 Pauillac

Menu midi 60€ et menu soir 90, 140 et 175€

Itinéraires
Faites-tourner les Bolinettes
  •  
  •  
  •  
  •  
Laisser une réponse