La cuisine selon vos envies

Anne de Bretagne, quelques fausses notes décevantes pour un 2 étoiles Michelin

Juin 2014,

Nous longeons la mer pour arriver à cet hôtel restaurant relais & Châteaux. La salle de restaurant tout vitrée est au rez de chaussée et nous offre une vue exceptionnelle sur la mer. Tout d’abord, nous choisissons notre pré-rentrée parmi trois propositions. Nous avons sélectionné l’huitre et l’oursin. C’est parfait pour réveiller nos papilles. Coup de cœur pour la déclinaison autour de l’huitre : glace à l’huitre, huitre en gelée de chou-fleur, huitre marinière et huitre au curry ! Les huîtres étaient délicieuses, la glace était très étonnante, cela annonce un grand dîner.

IMG_9685Ensuite, nous passons au choix du menu et nous nous dirigeons vers « l’ode à l’iode ». La première entrée est un poireau vinaigrette revisité autour des palourdes de la baie. Dans une assiette creuse se trouve une huile de colza, ainsi que 7 ou 8 palourdes très onctueuses, un sorbet de vinaigre de muscat blanc et quelques sifflets de poireaux. La glace fond petit à petit dans l’assiette pour se mêler à l’huile et reformer la vinaigrette, cela relève avec beaucoup de fraicheur les palourdes et s’associe évidemment parfaitement avec les poireaux. C’est assez incroyable, cela sera mon plat préféré.

IMG_9687Nous continuons avec un carpaccio d’ormeaux, citron-caviar et piment d’Espelette. Je ne connaissais pas ce mollusque à coquille, qui est surtout péché en Australie, en indo-Pacifique, aux Etats-Unis mais aussi en Bretagne. Malheureusement je n’ai pas été très séduite pas ce produit rare, j’ai trouvé cette entrée un peu caoutchouteuse même si c’est toujours très agréable de croquer ces petits grains de citron-caviar.

IMG_9692Donc sans plus attendre nous passons au premier plat, il s’agit de deux belles huîtres Gillardeau, servies dans un consommé d’artichauts violets, accompagnées d’artichauts et de foie gras poêlé. L’association huître-artichauts est très bien trouvée, les deux étaient très savoureux mais le foie gras manquait un peu d’onctuosité dû à une légère sur-cuisson. C’était un beau plat mais la cuisson m’a quelque peu déçu.

IMG_9694Et nous terminons par un bar sauvage cuit à basse température, posé sur un tartare de sardines, accompagné d’un couteau et son trait de crème iodée, une émulsion de laitue de mer et quelques salicornes. C’est un beau plat qui allie que de très beaux produits bien mis en avant. L’iode est mise en valeur, les différentes textures rendent ce plat complexe et très agréable, une petite note qui relève le plat aurait peut-être était un plus, qui sait ?

IMG_9703Ensuite, c’est avec plaisir que j’accepte le chariot de fromages qui m’a l’air si appétissant de loin. Mais sans avoir noté que ce plateau était facturé 17€ en plus du menu à 105€…. Dans un restaurant de cette qualité, j’aurais pensé que le plateau de fromage était inclus dans le grand menu dégustation ! En tout cas les fromages de P. Beillevaire de Machecoul étaient à la hauteur de ce que j’espérais, c’était délicieux. Et nous terminons par deux desserts très graphiques, le premier à la rhubarbe et le second à la fraise. Une glace à la verveine, de la rhubarbe cuite, un sablé, une guimauve à la rhubarbe, une mousse légère, des serpentins de caramel : et voilà un superbe dessert de palace. Plusieurs textures, du glacé, du tiède et beaucoup de goût, c’est excellent.

IMG_9710De même pour le second dessert, il s’agit d’une nage de fraises à la fleur de sureau, de cubes crémeux d’aloé vera, surmontés du fruit et d’un coulis et d’une glace fraise-baie de genièvre. Même commentaire, c’est parfait pour clôturer ce diner.

IMG_9712La carte des vins est assez étoffée à un prix correct. Vous y trouverez notamment La Coulée de Serrant du précurseur de la biodynamie Nicolas Joly à 135€. Nous avons découvert avec le dessert un vin moelleux de rhubarbe, appelé Crillon des Vosges, c’est très proche d’un vin sucré, une belle découverte très surprenante. En définitif, nous avons dégusté de très beaux produits de la mer, dans un cadre exceptionnel mais honnêtement je m’attendais à un peu mieux, notamment à pas d’erreur de cuisson.

Un restaurant qui travaille de très beaux produits dans un cadre sublime mais un peu en deçà de mes attentes certainement très élevées…

 

Anne de Bretagne, Port de la gravette, 44770 La Plaine sur Mer

Menu midi à 36 et 43€ et soir à 69, 80, 98 et 109€

Itinéraires
Faites-tourner les Bolinettes
  •  
  •  
  •  
  •  
Laisser une réponse